Diagnostics

Média social

Une évaluation fondée sur l’observation

Les parents, les membres de la famille et les autres soignants des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sont souvent les premiers à remarquer qu’un enfant présente des retards aux étapes développementales importantes, telles que la parole, le contact visuel, les interactions sociales et le jeu avec les autres enfants.

Quand les symptômes sont faibles ou que la personne présente d’autres déficiences ou problèmes de santé, il se peut que l’autisme passe inaperçu. Ni les adultes ni les enfants ne remarqueront sa présence. Dans certains cas, d’autres états pathologiques comme l’apraxie masquent l’autisme, et celui-ci n’est pas diagnostiqué avant plusieurs années. Lorsqu’une difficulté dans le parcours scolaire ou un épisode de crise grave surviennent, les personnes entrent en contact avec des professionnels qui sont susceptibles de reconnaître le trouble et de poser un diagnostic.

Les professionnels de la santé utilisent la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) pour évaluer le trouble du spectre de l’autisme et les autres troubles de communication sociale. Le diagnostic de TSA est basé sur la présence et l’observation d’une combinaison de comportements spécifiques, de retards communicationnels ou de troubles développementaux.

Nous sommes tous différents.

La sévérité et les symptômes de l’autisme varient énormément. Une identification précoce et un diagnostic correct améliorent grandement les chances de rémission des personnes atteintes, car le soutien pédagogique, les interventions et les traitements appropriés peuvent être mis en place.