Président

Média social

Don Blane

Don Blane

Je suis heureux et honnoré d’être choisi le président du nouveau Autisme Canada amalgamé. Cette année était une année prometteuse, une année de premières fois et il y a beaucoup qui mérite de réjouissances :

  • L’approbation de la fusion de deux organismes de bienfaisance de l’autisme nationaux, quelque chose d’unique au Canada ;
  • Notre première réunion du conseil en personne en mai 2015 ;
  • Notre lancement et changement d’image officiels.

Nous avons une compréhension forte de l’autisme et un engagement à faire une différence unique. Avec nos affaires mis en ordre et notre nouvelle structure déterminée, nous sommes contents d’être capable de lancer notre nouvel organisme, Autisme Canada.

Au début de 2015, j’avais l’occasion de m’adresser à un journaliste concernant un récit qu’il couvrait sur quelqu’un sur le spectre qui passait la limite d’âge et n’était plus éligible pour des services. À un moment donné, le journaliste a demandé, « quelle était la difference entre la Fondation autisme Canada et la Société canadienne de l’autisme ? » J’ai remarqué, « pas beaucoup » , qui est la raison pour laquelle nous avons décidé d’enquêter comment nous pouvons nous soutenir. J’étais très prudent de ne pas divulguer notre orientation future, mais il solidifié pour moi que notre plan nous ferions plus forts que la somme de nos parties.

Donc, c’est fini, n’est pas ? Pas du tout. Puisque pendant que le journaliste me questionner et je décrivais nos services et nos activités, il a continué à me faire pression sur ce que les parents d’un enfant sur le spectre autiste devraient faire quand leurs enfants sont trop vieux pour des services ? Ce que nous étions prêts à faire comme organisme de bienfaisance pour les aider ? J’ai répondu que nous avons besoin de continuer à sensibiliser le public sur des sujets de ce type et exiger un plan afin que personne n’est donc laissé pour compte. Autisme Canada exige fortement pour un plan, quelque chose nous appelons une stratégie nationale de l’autisme.

Donc oui, nous avons fait quelque chose de remarquable et elle nous donne la structure d’avancer. Notre défi est grand et nous devons continuer à nous souvenir tous que nous représentons, parce qu’on nous avons donné une responsibilité immense et nous devons agir en conséquence.

Nous n’allons pas accomplir ce but seuls. J’ai hâte de travailler avec ceux qui partagent notre désir de soutenir cette cause et conquérir ce défi.

Don Blane | Président