Déficits langagier et de communication

Troubles de la communication

Les difficultés à utiliser et à comprendre le langage verbal et non verbal sont extrêmement fréquentes chez les enfants ayant l’autisme. Des carences peuvent être observées dans les domaines suivants :

  • L’acquisition du langage parlé : l’enfant ne parle pas
  • Réactions aux communications des autres (il ne regarde pas les autres)
  • Ne s’engage pas dans les conversations ou ne peut les soutenir (attendre son tour)
  • Confusion dans les pronoms (Je vs Tu)
  • Utilisation stéréotypée et répétitive du langage (répète les répliques d’un film préféré pour communiquer)
  • Utilisation idiosyncrasique de mots et d’expressions (l’enfant fait toujours un salut militaire et dit « Chef, oui, chef! » lorsqu’on lui demande de faire quelque chose)
  • Anomalies dans le ton, l’accentuation, le débit, le rythme et l’intonation de la parole.

La communication implique à la fois de comprendre le langage (compétences réceptives) et de fournir des informations (compétences expressives). Les capacités des enfants atteints d’autisme varient considérablement en ce que certains d’entre eux maîtrisent la compréhension (« s’asseoir »), mais n’ont pas de capacités expressives (« j’ai mal au ventre ») ou vice-versa. Quoi qu’il en soit, de nombreux enfants atteints d’autisme ont du mal à communiquer non verbalement (contact visuel; expressions faciales; sourires). Souvent, les enfants atteints d’autisme ne parviennent pas à comprendre des expressions ou des mots abstraits (« Nous irons nager plus tard » ou « Je t’aime ») ou qui ont un double sens (le professeur dit à l’enfant : « Nettoie la table » et l’enfant ne débarrassera pas la table avant de la nettoyer). Ils ont aussi tendance à interpréter les choses de manière très littérale (« Donne-moi un coup de main »).

Certains enfants manifestent de l’écholalie, c’est-à-dire qu’ils répètent des mots, des signes, des expressions ou des phrases prononcés par d’autres personnes. Certains enfants communiquent ainsi (l’adulte dit : « Veux-tu une voiture? » et l’enfant peut répondre « Veux-tu une voiture » pour dire « oui »). Un enfant peut répéter une expression pour réguler son propre comportement (un enfant répète à haute voix « il est temps de nettoyer » pendant le nettoyage).

Back to Top