Vieillissement et autisme

Décrite pour la première fois dans les années 1940, la première génération de personnes ayant reçu un diagnostic d’autisme à l’enfance arrive maintenant à l’âge moyen et avancé. Or, on n’en sait que très peu sur ce qui se passe chez les personnes autistes de cet âge. 

Historiquement, les professionnels et les chercheurs ont concentré leur attention sur les enfants ayant l’autisme. Plus récemment, ils ont élargi leurs efforts pour inclure les personnes en période de transition, ce que l’on appelle souvent « le passage à l’âge adulte ». Récemment, la communauté de l’autisme a élargi son attention pour inclure les personnes plus âgées, en particulier en ce qui a trait à leurs besoins en matière de santé physique, sociale et mentale. Cela étant dit, il reste encore beaucoup de travail à faire.

En octobre 2017, Autisme Canada s’est associé à l’Institut de recherche sur l’autisme et au Pacific Autism Family Network pour organiser conjointement un groupe de réflexion international sur le vieillissement et l’autisme. À la suite de ce symposium international réunissant quelque 27 personnes de partout sur la planète qui ont présenté les points de vue d’adultes autistes, de chercheurs, de cliniciens, de fournisseurs de services et de leaders d’opinion dans le domaine de l’autisme, un rapport a été publié : le Rapport sommaire — Vieillissement et autisme : une table ronde de réflexion.Il s’agit du premier rapport exhaustif du genre en Amérique du Nord.

À l’instar de leurs pairs non autistes, les personnes ayant d’autisme changent à mesure qu’elles vieillissent ; ces changements, cependant, diffèrent grandement.

Autism Aging – The Odyssey, par Scott D. Wright, Ph. D (programme interdisciplinaire de gérontologie), a été préparé pour le groupe de réflexion sur le vieillissement et l’autisme, octobre 2017.