Régime en glucides spécifiques

Le régime en glucides spécifiques (RGS) repose sur le fait que les dommages causés aux parois intestinales et la prolifération bactérienne font partie d’un cercle vicieux qui ravage la santé et l’immunité d’un organisme. Ce régime alimentaire restreint le type de glucides qui nourrissent ces agents pathogènes, rétablissant ainsi l’écologie intérieure du corps. Le RGS ressemble beaucoup au régime paléolithique, sauf qu’il permet la consommation de certains légumes, produits laitiers fermentés et alcools secs.

Le RGS réduit la prolifération de bactéries et de levures en limitant l’énergie dont elles ont besoin pour vivre tout en nourrissant bien leur hôte. Le concept est simple :

  • Il existe trois types de sucres : les sucres simples (monosaccharides), les disaccharides (tels que le lactose et le saccharose) et les polysaccharides (amidons).
  • Lorsque vous mangez, votre corps doit décomposer tous les sucres en monosaccharides pour qu’ils puissent être absorbés. Les monosaccharides sont les seuls sucres pouvant être absorbés par le corps.
  • Si le corps ne peut pas décomposer les sucres ou s’il tarde à le faire, la flore microbienne de l’intestin s’en nourrira.
  • Si le corps ne peut pas absorber les monosaccharides ou s’il tarde à le faire, la flore microbienne dans votre intestin se nourrit de ces sucres.
  • Une prolifération de bactéries de fermentation dans le tube digestif mènera à la maladie.

Le RGS exige la consommation d’aliments sans glucides ou contenant des monosaccharides. Il en résulte un régime qui alimente le corps par une nourriture saine et qui affame la flore microbienne. Le RGS favorise également la consommation d’aliments fermentés, en particulier des yogourts maison, et des probiotiques. La consommation d’aliments fermentés et de probiotiques fournit à la microflore affamée des bactéries bénéfiques. Avec le temps, le régime alimentaire changera la nature de la flore microbienne et donnera au corps les substances nutritives et l’environnement nécessaires pour guérir. Le régime ne traite pas le problème posé à la quatrième puce. Si les intestins ne peuvent pas absorber les monosaccharides, il y a prolifération microbienne. Dans ce cas, il faudra suivre un régime faible en glucides.

Le RGS est-il un régime faible en glucides? Quels types d’aliments sont permis?

Le RGS n’est pas un régime faible en glucides. Il peut être suivi comme tel, mais il peut aussi être très riche en glucides. Cela dépend des aliments que vous mangez. En fait, le RGS doit être faible en aliments transformés. Il exige de préparer les aliments à l’ancienne. Nous avons établi une liste des aliments autorisés et à éviter dans le cadre du RGS. Encore une fois, nous vous recommandons fortement de lire l’ouvrage cité ci-après pour obtenir plus de détails et de références sur le fonctionnement du régime. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir manger un aliment en particulier, ne le mangez pas. Il faut suivre à la lettre le régime pour obtenir un soulagement de vos symptômes.

Si vous voulez entreprendre le RGS, nous vous recommandons fortement de lire Breaking the Vicious Cycle, d’Elaine Gottschall. Pour en apprendre davantage au sujet de feue Elaine Gottschall, de son livre et du RGS, visitez son site officiel au www.breakingtheviciouscycle.info (en anglais seulement).

Pour en apprendre davantage sur les aspects scientifiques du RGS, sur la façon de l’entreprendre ou pour trouver des recettes, visitez www.pecanbread.com (en anglais seulement).

Autre bon site pour obtenir des recettes : www.scdrecipe.com/recipes (en anglais seulement).

Avis de non-responsabilité

Les informations, les données et le matériel contenus, présentés et fournis sur ce site le sont à titre d’information générale uniquement. Ils ne reflètent pas les connaissances ou les opinions d’Autisme Canada et ne doivent pas être perçus comme des conseils d’ordre juridique ou médical. Toutes les décisions concernant les traitements doivent être prises par la personne en consultation avec un fournisseur de soins de santé certifié.