B6 et magnésium

Aperçu du traitement

La vitamine B6 (pyridoxine) est essentielle pour plus de 60 processus biologiques dans un corps humain en bonne santé. L’organisme transforme la vitamine B6 en phosphate de pyridoxal (PALP), une enzyme qui libère l’énergie des amidons et décompose les protéines. Le PALP sert également à produire des substances chimiques importantes dans le cerveau.

Le magnésium est un minéral essentiel qui garantit la santé de toutes les cellules du corps, y compris le bon fonctionnement des cellules du cerveau et des muscles. Une carence en magnésium est rare, mais certaines études montrent que des enfants autistes peuvent en souffrir.

Certains parents complètent le régime alimentaire de leur enfant par une combinaison de vitamine B6 et de magnésium comme thérapie alternative pour l’autisme.

La vitamine B6 et le magnésium peuvent être achetés en ligne, ou dans presque n’importe quelle épicerie, pharmacie, ou magasin d’aliments naturels.

La vitamine B6 fait souvent partie des nombreuses vitamines contenues dans un supplément multivitaminique. Elle peut être prise tous les jours, mais peut être difficile à administrer, car certains enfants peuvent trouver que la vitamine B6 a un goût amer sous forme de comprimés ou de poudre. La vitamine B6 sous forme liquide semble avoir meilleur goût pour certains enfants. Les doses de vitamine B6 administrées dans les études sont, en moyenne, de 18 mg/kg de poids corporel/jour (8 mg/livre/jour), ce qui équivaut à environ 320 mg par jour pour un enfant pesant 40 livres.

Le magnésium se trouve dans de nombreux aliments, mais il est particulièrement riche dans les légumes verts, les graines, les noix et les grains entiers. Il peut être consommé tous les jours. Même la dose appropriée pour les enfants atteints d’autisme n’est pas claire; selon un rapport de recherche, une dose de 10-15 mg/kg/jour (soit environ un total de 180-270 mg par jour pour un enfant de 40 livres) divisée en deux doses a été utilisée.

Si vous choisissez la vitamine B6 et le magnésium comme thérapie alternative, demandez au pédiatre de votre enfant la dose appropriée pour celui-ci. La vitamine B6 peut causer des maux d’estomac lorsqu’il n’est pas pris lors d’un repas, alors demandez aussi au médecin de fournir un exemple d’horaire pour prendre la vitamine B6 et le magnésium.

Il est possible que l’enzyme qui brise la vitamine B6 en PALP ne fonctionne pas aussi bien chez les enfants atteints d’autisme. Le PALP est nécessaire pour la production de la dopamine, une substance chimique du cerveau qui joue un rôle très important dans de nombreux comportements. Si les enfants atteints d’autisme ne produisent pas assez de PALP à partir de la vitamine B6 qu’ils reçoivent dans leur alimentation, la vitamine B6 supplémentaire peut aider à stimuler la production de PALP à des concentrations plus normales.

Selon certains chercheurs, les enfants atteints d’autisme peuvent présenter une carence en magnésium. Ils peuvent avoir des concentrations beaucoup plus faibles de magnésium dans les cheveux et le sang que les enfants n’étant pas atteints d’autisme. Il est prouvé que les suppléments de magnésium peuvent avoir un effet calmant sur certains enfants ayant un déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

À part le besoin en magnésium pour la santé physique générale et le bon fonctionnement du cerveau, aucune théorie particulière ne soutient la façon dont la carence en magnésium peut contribuer à l’autisme. Les deux compléments sont souvent donnés ensemble, étant donné que certains chercheurs ont rapporté que les effets secondaires du traitement de la vitamine B6 sont éliminés par le magnésium. Cependant, les études dans lesquelles la vitamine B6 a été utilisée seule n’ont pas signalé d’effets secondaires indésirables.

Une certaine controverse entoure les preuves de l’efficacité de la vitamine B6 et du magnésium sur l’autisme. Deux études menées à petite échelle, mais très rigoureuses n’ont montré aucun effet, positif ou négatif, de la vitamine B6 et de la thérapie combinée avec le magnésium. Une étude de plus grande portée, mais moins rigoureuse, a montré des effets comportementaux positifs et importants de la vitamine B6 et du magnésium combinés, mais pas avec la vitamine B6 ou le magnésium seul.

Deux autres études ont montré que la vitamine B6 et le magnésium ont eu d’importants effets positifs sur le comportement d’enfants atteints d’autisme. Il y avait, cependant, des problèmes majeurs avec la conception de ces deux études. En particulier, les chercheurs savaient que les enfants recevaient des suppléments. Par conséquent, leurs notes sur le comportement des enfants étaient biaisées. Une de ces études comprenait toutefois une section en double aveugle qui suggérait que le traitement avec la vitamine B6 et le magnésium pouvait améliorer le comportement de certains enfants atteints d’autisme.

Les différences entre les résultats des différentes études peuvent s’expliquer par le fait que la vitamine B6 et le magnésium provoquent des effets comportementaux positifs pour environ la moitié de ceux qui tentent la thérapie. Autre explication : les suppléments de vitamine B6 et de magnésium ne sont pas efficaces. Des études mieux conçues suggèrent que cela peut être le cas, bien qu’elles aient été menées à si petite échelle qu’il est difficile d’en tirer des conclusions.

La vitamine B6 peut causer des problèmes nerveux lorsqu’elle est administrée en fortes doses (chez les adultes, plus de 2 g/jour). Cependant, les études menées auprès d’enfants atteints d’autisme sur la prise de vitamine B6 et de magnésium n’ont signalé aucun effet secondaire important. En outre, des enfants épileptiques ayant pris de fortes doses de vitamine B6 ou de PALP (900 mg pour un enfant de 40 livres) pendant six mois n’ont connu aucun effet secondaire important.

Le magnésium peut être toxique à des doses supérieures à 600 mg par jour. Cependant, des études menées avec des suppléments de magnésium à doses modérées (environ 200 mg par jour) n’ont signalé aucun effets secondaires importants.

Vérifiez auprès de votre pédiatre avant de commencer ce traitement.

Références

  • Holman, P. 1995. « Pyridoxine – Vitamin B-6. » Journal of Australian College of Nutritional & Environmental Medicine 14(1):5-16.
  • Strambi, M., et al. 2006. « Magnesium profile in autism. » Biol.Trace Elem Res 109(2):97-104.
  • Adams, J.B., and C. Holloway. 2004. « Pilot study of a moderate dose multivitamin/mineral supplement for children with autistic spectrum disorder. » J Altern.Complement Med. 10(6):1033-1039.
  • Rimland, B., and S.M. Baker. 1996. « Brief report: alternative approaches to the development of effective treatments for autism. » J Autism Dev Disord. 26(2):237-241.
  • Hunsinger, D.M., et al. 2000. « Is there a basis for novel pharmacotherapy of autism? » Life Sci 67(14):1667-1682.
  • Martineau, J., et al. 1985. « Vitamin B6, magnesium, and combined B6-Mg: therapeutic effects in childhood autism. » Biol.Psychiatry 20(5):467-478.
  • Adams, J.B., et al. 2006. « Abnormally high plasma levels of vitamin B6 in children with autism not taking supplements compared to controls not taking supplements. » J Altern.Complement Med. 12(1):59-63.
  • Fido, A., et al. 2002. « Biological Correlates of Childhood Autism: Trace Elements . » Trace Elem Electrolytes 19:205-208.
  • Starobrat-Hermelin, B., and T. Kozielec. 1997. « The effects of magnesium physiological supplementation on hyperactivity in children with attention deficit hyperactivity disorder (ADHD). Positive response to magnesium oral loading test. » Magnes.Res 10(2):149-156.
  • Nye, C., and A. Brice. 2005. « Combined vitamin B6-magnesium treatment in autism spectrum disorder. » Cochrane.Database.Syst.Rev. (4):CD003497.
  • Wang, H.S., et al. 2005. « Pyridoxal phosphate is better than pyridoxine for controlling idiopathic intractable epilepsy. » Arch.Dis.Child 90(5):512-515.
  • Tolbert, L., et al. 1993. « Brief report: lack of response in an autistic population to a low dose clinical trial of pyridoxine plus magnesium. » J Autism Dev Disord. 23(1):193-199.
  • Findling, R.L., et al. 1997. « High-dose pyridoxine and magnesium administration in children with autistic disorder: an absence of salutary effects in a double-blind, placebo-controlled study. » J Autism Dev Disord. 27(4):467-478.
  • Rimland, B., et al. 1978. « The effect of high doses of vitamin B6 on autistic children: a double-blind crossover study. » Am J Psychiatry 135(4):472-475.
  • Lelord, G., et al. 1981. « Effects of pyridoxine and magnesium on autistic symptoms–initial observations. » J Autism Dev Disord. 11(2):219-230.
  • Pfeiffer, S.I., et al. 1995. « Efficacy of vitamin B6 and magnesium in the treatment of autism: a methodology review and summary of outcomes. » J Autism Dev Disord. 25(5):481-493.
  • Schaumburg, H., et al. 1983. « Sensory neuropathy from pyridoxine abuse. A new megavitamin syndrome. » N.Engl.J Med. 309(8):445-448.

Par Lara Pullen, Ph.D. L’information sur cette page a été reproduite avec la permission de Healing Thresholds. Copyright (c) 2007, Healing Thresholds, inc. Tous droits réservés.

Avis de non-responsabilité

Les informations, les données et le matériel contenus, présentés et fournis sur ce site le sont à titre d’information générale uniquement. Ils ne reflètent pas les connaissances ou les opinions d’Autisme Canada et ne doivent pas être perçus comme des conseils d’ordre juridique ou médical. Toutes les décisions concernant les traitements doivent être prises par la personne en consultation avec un fournisseur de soins de santé certifié.

Back to Top