Communication

Les troubles de communication, qui incluent les troubles d’ouïe, de langage, de lecture et d’écriture, sont communs chez les personnes aux prises avec l’autisme. Bien souvent, elles n’ont pas acquis les compétences sociales normales qui sont nécessaires à l’acquisition du langage. Plusieurs personnes atteintes ont de sérieuses difficultés à développer leurs compétences langagières et certaines d’entre elles seront incapables de parler ou auront de sérieux retards de langage durant toute leur vie. Quant à elles, les personnes atteintes d’un TSA qui sont capables de parler utilisent parfois des mots de façon inhabituelle ou répètent textuellement des mots ou des phrases qu’ils ont entendus (l’écholalie). D’autres personnes parleront de façon étrange, avec une voix aiguë ou en utilisant un rythme staccato ou mécanique. Même lorsqu’elles possèdent un vocabulaire exceptionnel, les personnes atteintes d’autisme sont parfois insensibles aux subtilités de la communication pratique et ont du mal à tenir une conversation.

Les difficultés de langage affectent aussi le comportement. L’incapacité de communiquer ses besoins de manière efficace est une source d’anxiété et de frustration pour les personnes atteintes, et elle engendre souvent des comportements difficiles tels que des cris ou des accès de colère.

Les méthodes, les outils, les systèmes et les interventions visant à améliorer la communication sont différents des programmes de traitement comportementaux, même si plusieurs d’entre eux intègrent une dimension comportementale. Inversement, certaines de ces méthodes et de ces interventions sont intégrées dans les programmes de thérapie comportementale.

Avis de non-responsabilité

Les informations, les données et le matériel contenus, présentés et fournis sur ce site le sont à titre d’information générale uniquement. Ils ne reflètent pas les connaissances ou les opinions d’Autisme Canada et ne doivent pas être perçus comme des conseils d’ordre juridique ou médical. Toutes les décisions concernant les traitements doivent être prises par la personne en consultation avec un fournisseur de soins de santé certifié.

Back to Top