Orthophonie / logopédie

L’objectif de l’orthophonie est d’améliorer tous les aspects de la communication, ce qui inclut la compréhension, l’expression, la production sonore et l’usage social de la langue. L’orthophonie peut comprendre la langue des signes et l’utilisation de pictogrammes. De préférence, un programme d’orthophonie précis est adapté aux faiblesses précises de chaque enfant. Malheureusement, il peut être difficile de créer un plan thérapeutique évolutif et adapté à chaque enfant.

Aux États-Unis, le Conseil national de recherches décrit quatre aspects d’un traitement d’orthophonie bénéfique :

  • il doit commencer tôt dans la vie d’un enfant et être répété fréquemment;
  • il doit être enraciné dans l’expérience de vie de l’enfant;
  • il doit favoriser la communication spontanée;
  • il doit prévoir la généralisation de toutes les compétences de communication apprises à de multiples situations.

Ainsi, un programme de traitement d’orthophonie doit être appliqué dans de nombreux endroits différents avec de nombreuses personnes différentes. Pour que le traitement d’orthophonie soit efficace, les enseignants doivent effectuer les exercices d’orthophonie pendant les activités quotidiennes de la maisonnée, à l’école et dans la communauté. Les orthophonistes peuvent donner aux parents des exemples précis de la meilleure façon d’intégrer l’orthophonie aux activités quotidiennes de l’enfant.

La durée des séances d’orthophonie varie grandement en fonction de l’enfant. Si l’enfant a moins de trois ans, l’orthophoniste fera probablement une séance d’une heure à la maison. Si l’enfant a plus de trois ans, les séances d’orthophonie auront lieu à l’école ou au bureau du thérapeute. Si l’enfant est d’âge scolaire, le traitement d’orthophonie comprendra du temps en tête-à-tête avec l’enfant, des activités en classe ainsi que des consultations entre orthophonistes, enseignants et parents.

Les séances doivent permettre à l’enfant d’entrer en communication. Le thérapeute utilise des jeux et des jouets spécialement choisis pour l’enfant. Plusieurs techniques et approches d’orthophonie différentes peuvent être utilisées en une seule séance ou au cours de nombreuses séances.

Non seulement les enfants atteints d’autisme ont du mal à communiquer socialement, mais ils ont souvent des problèmes de comportement. On croit que ces problèmes sont au moins partiellement causés par la frustration associée à l’incapacité de communiquer. L’orthophonie vise non seulement à aider l’enfant à améliorer ses compétences de communication sociale, mais aussi à lui enseigner qu’il peut utiliser les compétences de communication apprises au lieu de comportements inacceptables.

De nombreuses études scientifiques démontrent que l’orthophonie améliore les compétences de communication des enfants atteints d’autisme. Parmi les approches d’orthophonie les plus efficaces, mentionnons le dépistage précoce, la participation de la famille et le traitement individualisé. Il existe de nombreuses approches d’orthophonie différentes, dont la plupart sont efficaces. Dans la plupart des cas, un orthophoniste utilisera une combinaison d’approches dans un programme.

Références

  • Goldstein, H. 2002. « Communication Intervention for Children with Autism: A Review of Treatment Efficacy. » Journal of Autism and Developmental Disorders v32 n5 p373-96 Oct 2002.
  • Diehl, S.F. 2003. « The SLP’s Role in Collaborative Assessment and Intervention for Children with ASD. » Topics in Language Disorders v23 n2 p95-115 Apr-Jun 2003.
  • Lord, C. 2000. « Commentary: achievements and future directions for intervention research in communication and autism spectrum disorders. » J.Autism Dev.Disord. 30(5):393-398.
  • Committee on Educational Interventions for Children with Autism. 2001. « Educating Children with Autism. » Catherine Lord and James P. McGee Ed. The National Academies Press.
  • Koegel, L.K. 2000. « Interventions to facilitate communication in autism. » J.Autism Dev.Disord. 30(5):383-391.
  • Safran, S.P., et al. 2003. « Intervention ABCs for Children with Asperger Syndrome. » Topics in Language Disorders v23 n2 p154-65 Apr-Jun 2003.
  • Light, J.C., et al. 1998. « Augmentative and alternative communication to support receptive and expressive communication for people with autism. » J.Commun.Disord. 31(2):153-178.
  • Keen, D., et al. 2001. « Replacing prelinguistic behaviors with functional communication. » J.Autism Dev.Disord. 31(4):385-398.
  • Ross, D.E., and R.D. Greer. 2003. « Generalized imitation and the mand: inducing first instances of speech in young children with autism. » Res.Dev.Disabil. 24(1):58-74.

Par Lara Pullen, Ph.D. L’information sur cette page a été reproduite avec la permission de Healing Thresholds. Copyright (c) 2007, Healing Thresholds, inc. Tous droits réservés.

Avis de non-responsabilité

Les informations, les données et le matériel contenus, présentés et fournis sur ce site le sont à titre d’information générale uniquement. Ils ne reflètent pas les connaissances ou les opinions d’Autisme Canada et ne doivent pas être perçus comme des conseils d’ordre juridique ou médical. Toutes les décisions concernant les traitements doivent être prises par la personne en consultation avec un fournisseur de soins de santé certifié.

Back to Top